Historique

Historique

Initialement fondée en 1968 pour accueillir les travailleurs migrants sur la ville de Laval. L’association Les Deux Rives, de loi 1901 au fil des années, a su faire évoluer ses dispositifs d’hébergements en fonction de l’évolution des besoins des personnes accueillies. Et ceux identifiés sur le territoire par les partenaires sociaux et les politiques publiques.

1978 : Le besoin de logements sociaux étant toujours plus aigu, les demandes toujours plus nombreuses, l’Association du « Centre d’Hébergement des Pommeraies » devient l’Association « Lavalloise des Centres d’Hébergement » en construisant, toujours en partenariat avec Méduane Habitat, le Foyer du Gué d’Orger comprenant 96 lits. Tout en portant sa capacité ainsi à 168 lits, auxquels il convient d’ajouter au fil des années un certain nombre de « logements diffus » (15 à ce jour) permettant déjà de faire muter, quand les conditions sociales et économiques le rendent possible, un certain nombre de résidants des logements en collectivité vers des studios, voire des appartements individuels ou des petits collectifs de 4 à 6 unités.

1988 : Signature de la première convention donnant l’agrément C.H.R.S. (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) de 6 places à l’Association.

La mise en place de 5 lits A.L.T. (Allocation de Logement Temporaire), avec les services pénitentiaires et la C.A.F.

Les services départementaux de l’A.S.E. (Aide Sociale à l’Enfance) pour 6 logements pouvant accueillir des femmes seules avec enfant(s)

1995 : L’Association change de Nom et devient « Association Laval Hébergement ».

1997 : L’agrément C.H.R.S. est porté à 25 places.

2003 : L’Association s’appelle désormais Association d’Hébergement Les Deux Rives.

2003, 2004, 2005 : Seront donc les premières années qui verront naître progressivement la Résidence Sociale Lucie et Raymond AUBRAC au 44 bd des Tisserands à Laval.

Cette construction commencera à voir le jour, d’abord sur le papier, avec l’écriture du “projet social“ qui décrit socialement et financièrement cette nouvelle construction (80 studios de 21 m² tout équipés, bureaux, espaces résidants…).

2006 : En février, c’est le début des travaux lesquels, initialement prévus pour durer 18 mois s’achèveront en réalité le 12 décembre 2007, date de réception du bâtiment, soit près de deux après.

2008 : Le 2 janvier, la Résidence Sociale Lucie et Raymond AUBRAC ouvre officiellement ses portes soit plus de six mois après la date initialement prévue soit le 17 juillet 2007 et fermeture du Centre d’Hébergement Les Pommeraies.

2011 : Est l’année au cours de laquelle est envisagé la réhabilitation du Foyer du Gué d’Orger qui n’a pas bénéficié de travaux importants depuis sa construction en 1977.

Ce projet se tourne alors vers la création d’une Maison relais dont le besoin est souligné par le Plan Départemental Accès au Logement pour les Personnes Défavorisées (PDALPD).

2013 : Rénovation du Foyer du Gué d’Orger. Ouverture de la Maison Relais Olympe de Gouges d’une capacité de 25 places. Le C.H.R.S. passe lui à 15 places.

2016 : Aménagements de rénovation sur le site du Gué d’Orger

2017 : Écriture du projet associatif 2016-2019. Création d’un site internet.

Ouverture de 8 appartements de Coordination Thérapeutique (ACT) l’aboutissement d’un an de travail et d’une riche collaboration avec le Geist. 7 places destinées à l’hébergement pour l’insertion et l’accompagnement des 18-25 ans. 6 places destinées à l’hébergement pour l’insertion des réfugiés sortant de CAO. Une place d’urgence pour les auteurs de violences conjugales.

 

Création également d’un service dédié à l’accompagnement « par et dans le logement » pour les personnes isolées, mais également les familles.

Ce service regroupe :

  • 8 places en logements insertions et accompagnés avec possibilité de baux glissants
  • 5 places dans le dispositif 10 000 logements accompagnés
  • 3 places dans le cadre de l’AVDL DALO
  • AVDL

2019 : 3 places supplémentaires pour les ACT et 3 places pour les jeunes avec le conseil départemental.